Dans le sillon de l’essor des nouvelles technologies et de l’économie collaborative, l’agriculture française passe au web 3.0. Les startups et les idées fleurissent.     
Découvrez l’ère du CoFarming. Son credo ? « Le faire ensemble en réseau ». Ils organisent d’ailleurs un Tour de France pour évangéliser ce concept novateur.

 

Contexte de création :

Il y a 10 ans, « start-up » et « agriculture » faisaient 2.  
Aujourd’hui, nous entendons partout les termes d’ « AgTech » ou d’ « Agriculture connectée ». De nombreux projets ont fleuri, d’autres sont en création pour améliorer l’agriculture de demain.

 « Make Agriculture great forever »       
En détournant la célèbre phrase de Donald Trump et d’Emmanuel Macron, « La Ferme Digitale » (association convaincue de l’apport du numérique pour une agriculture performante et durable) marquait son ambition. ¹

Fondé lui aussi par 5 startups, le CoFarming se focalise sur le développement de l’économie collaborative comme solution pour l’agriculteur. Une conviction commune : la force du savoir-faire collectif, et du faire-ensemble en réseau. ²
Carburant du monde agricole, le « Faire-ensemble » fait en effet partie des principes séculaires du métier.

 

Avantages du CoFarming :

Le « CoFarming », ou entraide agricole, est une solution pour s’adapter aux défis actuels et futurs de l’agriculteur. Ce dernier cherche notamment à améliorer sa performance économique, tout en répondant aux évolutions des attentes sociétales.

CoFarming regroupe donc des plateformes couvrant l’ensemble de la filière agricole, du producteur au consommateur. Le principe reste toutefois le même : le partage (partager/louer son matériel avec wefarmup.com, échanger ses parcelles avec echangeparcelle.fr, ou encore échanger des services avec Agri-Echange).            

Les différentes startups du CoFarming sont dynamiques et complémentaires.  
Nous vous donnons un exemple concret. Grâce aux analyses comparatives de FarmLEAP, Max pourra prendre conscience et chiffrer un éventuel surcoût de ses frais de mécanisation. Une fois ce constat effectué, FarmLEAP lui permettra de trouver des leviers de progression. Afin d’optimiser son parc matériel, Max aura alors la possibilité de louer son tracteur (ou d’en louer un) avec WeFarmUp par exemple.

 

Rémi Dumery, ayant testé certaines plateformes du CoFarming, donne son ressenti :

« La révolution internet est la troisième révolution agricole », assure ce cultivateur de 51 ans. « Internet permet de mettre en relation des gens éloignés par la distance mais proches dans l’état d’esprit. Internet permet aussi de tester et de partager des pratiques, des connaissances, des astuces, des expérimentations et même des erreurs… », ajoute-t-il. « Avant, on pratiquait ça avec nos voisins proches. Là, on peut parler avec des agriculteurs en Alsace ou au Québec », explique Rémi Dumery. « Ces sites sont des nouvelles solutions à des problèmes anciens. »

 

Membres du CoFarming :                

 

WeFarmUp: La plateforme de location de matériel agricole entre agriculteurs. En savoir plus

 

 

 

EchangeParcelle, l’échange responsable : Site de mise en relation d’agriculteurs/viticulteurs souhaitant échanger leurs parcelles éloignées pour gagner en compétitivité. En savoir plus

 

 

 

 

 

 AGRIfind, l’expertise terrain partagée : Réseau de partage et d’échange pour les agriculteurs. En savoir plus

 

 

 

 

 

 

LaBalleRonde : Place de marché spécialisée dans l’achat et la vente de fourrages directement entre agriculteurs. En savoir plus

 

 

 

   

Linkinfarm : Solution web permettant aux agriculteurs de trouver et sécuriser leurs prestations de travaux agricoles. En savoir plus

 

 

 

 

Agri-Echange : Plateforme d’échange de services entre agriculteurs sans sortie de trésorerie. En savoir plus

 

 

Résultat de recherche d'images pour "farmleap"FarmLEAP :Plateforme de gestion parcellaire permettant l’échange et l’analyse grâce à l’intelligence collective. En savoir plus

 

 

 

Le CoFarming Tour :

Tout ce beau monde est convaincu des apports de leur modèle économique pour l’agriculteur. Nous souhaitons donc gagner en visibilité. Pour cela, nous participons ensemble à des événements, notamment des salons. Nous en avons même créé un : le CoFarming Fest, pour construire les nouveaux réseaux du monde agricole. La première édition a réuni 250 personnes le 25 janvier à Paris.

Notre dernière folie ? Le CoFarming Tour !

Pour prolonger le succès du CoFarming Fest, et être au plus proche de vos enjeux, nous venons à vous !
Vous aimez le Tour de France ? Vous allez adorer le CoFarming Tour.   

A bord de notre camping-car beau comme un camion, l’équipe part sillonner les routes, salons, et autres évènements de France, afin d’évangéliser le concept.

 

photo camping car

 

Coopératives, entreprises de négoce, constructeurs, banques, centres de gestion, syndicats, organisations professionnelles agricoles, groupement d’agriculteurs…    
Tous pourront prendre la mesure du #CoFarming en accueillant ou en assistant à l’un des 35 évènements du #CoFarming Tour 2018. ³

 

FarmLEAP, l’intelligence collective au service des agriculteurs :

FarmLEAP est une plateforme d’aide à la décision pour la gestion parcellaire. Notre concept est unique, car basé sur l’intelligence collective.      
Grâce à l’analyse de données, aux échanges directs entre utilisateurs, et à l’accompagnement de leurs conseillers, les adhérents peuvent identifier leurs marges de progrès et les meilleurs pratiques dans un contexte adapté à leur exploitation.  
           

FarmLEAP est bien ancré dans la logique du CoFarming. Nous partageons et communiquons en effet les mêmes valeurs.         
La mise en réseau des exploitations agricoles et des agriculteurs permet, de manière loyale et transparente, de nouvelles rencontres, de nouveaux partages, et démultiplie les opportunités. Ainsi, tout comme le CoFarming, nous souhaitons valoriser le savoir-faire collectif !

Anael BIBARD, président de FarmLEAP, expliquait : « Si 79 % des agriculteurs utilisent l’internet, ils sont peu nombreux à se servir de leurs données ou encore à les partager en réseau. Pourtant, le digital est une opportunité : on peut s’en servir pour échanger avec sa coop, sa banque, etc., mais aussi pour décider au quotidien sur son exploitation ».

Nous souhaitons donner à l’agriculteur un outil pour mobiliser et faire fructifier ses actifs et ses savoirs.

 

¹ En savoir plus sur « La Ferme Digitale »

² En savoir plus sur le CoFarming

³ En savoir plus sur le CoFarming Tour

 

 

« FarmLEAP, l’intelligence collective au service des agriculteurs »

Cette article vous a plu ? Intrigué ? N’hésitez pas à nous le dire ou à le partager !

 

 

Catégories : Actus