La révolution numérique est en route pour le monde agricole. Des termes apparaissent dans le débat, notamment le terme de #cofarming, qui représente l’entraide entre agriculteurs grâce à l’apport des plateformes numériques au service des agriculteurs.

Gagner en compétitivité grâce au numérique, voilà la promesse de ces plateformes, en partageant son matériel (WeFarmUp), en rationalisant son parcellaire (echangeparcelle.fr), en gérant sa stratégie commerciale (pilotersaferme), et bien d’autres encore.

Avec deux associés, eux aussi passionnés du monde agricole et d’innovation, nous lançons la plateforme Farmleap.com pour apporter un service supplémentaire aux agriculteurs souhaitant progresser ensemble. L’idée est simple : les agriculteurs sont les premiers concernés par l’innovation et les premiers à expérimenter des nouvelles pratiques (couvert végétal permanent, techniques culturales simplifiées…). Ainsi, ils sont les meilleurs ambassadeurs pour partager leurs connaissances en direct et sans intermédiaire avec leurs collègues.

Ce principe existe depuis plusieurs années : les CETA, pour Centre d’Etudes Techniques Agricoles. Ces structures fonctionnent principalement sous forme d’association, et nécessitent une solide organisation et de l’implication de leurs adhérents pour fonctionner efficacement. Cela explique en partie pourquoi ils ne sont pas répandus équitablement sur tout le territoire.

Farmleap.com souhaite proposer aux exploitations céréalières d’intégrer une plateforme numérique pour partager et échanger avec leurs pairs. Les valeurs de Farmleap :

  • Indépendance : les agriculteurs progressent pour eux-mêmes et leurs collègues. Pas d’intermédiaire récupérant les données, ou ayant des solutions propres à commercialiser.
  • Simplicité : la plateforme se veut simple et intuitive, et accessible sur tout support.
  • Ouverture : la donnée reste propriété des agriculteurs, et peuvent la récupérer. Des plateformes d’échanges automatisés sont prévues pour simplifier l’usage.
  • Ethique : un comité d’éthique est mis en place dès la création. Le président du comité d’éthique garde son indépendance vis-à-vis de la plateforme, et permet d’aider à orienter la structure et de garantir que les promesses soient tenues et les valeurs affichées respectées.
  • Performance : les outils d’aide à la décision et les groupes de travail ouverts et contrôlés par les agriculteurs sont là pour faire progresser la performance globale des exploitations.

 

Rendez-vous au SIMA 2017 pour découvrir FarmLeap la nouvelle plateforme au service des agriculteurs.

Catégories : Actus